- Paraît chaque dimanche à 8 heures tapantes, méridien de Paris -

dimanche 21 octobre 2012

"œil pour œil?!": mon ophtalmo est féroce...




Dimanche dernier, nous avions découvert la racine proto-indo-européenne *okʷ- ("œil", "voir").
Glorieux ancêtre qui nous a livré un nombre impressionnant de dérivés.

Continuons - et terminons - à présent le tour de cette racine si prolifique!

Sous une forme suffixée *okʷ-to-, *okʷ-, par le grec optos: "vu, visible", nous a donné…

  • optique, ou encore
  • optométrie


Illusion d'optique: dessins de rue en 3d 

Suivie à présent d'un autre suffixe, *-ā-, la racine ainsi formée *okʷ-ā-, via le grec opē: ouverture, nous a donné…
métope.
Une métope est un panneau architectural de forme rectangulaire, le plus souvent décoré de reliefs, qui forme comme une ouverture dans la frise...



Et non, c'est pas fini!

Accompagnée cette fois du suffixe *-mn̥-, *okʷ-, se présentant donc comme *okʷ-mn̥-, s'est dérivée dans le grec omma: l'œil, le regard.

Et sur omma s'est créé...
ommatidie: ensemble de récepteurs sensibles à la lumière, d’un œil composé ou œil à facettes.



Allez, encore une autre forme de la racine proto-indo-européenne *okʷ-.
Cette fois, on lui adjoint le suffixe *-tro-, pour donc donner: *okʷ-tro-
En grec, *okʷ-tro- a donné "optron", sur lequel le grec ancien a créé dioptron, le miroir.

Et c'est sur dioptron que nous avons bâti "dioptrie", cette unité qui permet d'évaluer le degré de myopie ou de presbytie.
Ou encore, très récemment, catadioptre.
De cata- "vers le bas, l'arrière, en renvoyant, en diminuant", et dioptron, le miroir.
Le système a été inventé en 1917 à Nice par Henri Chrétien, qui en dépose le brevet sous le nom de cataphote en 1923.



- OK, OK! N'en jette plus vieux!
Mais quand même, juste un truc: il me semble quand même que "ophtalmologiste", le médecin des yeux, ça vient du grec aussi non? Ophtalmos non?

Et tu nous as raconté que les Grecs avaient déjà ōps pour désigner l'œil???

Alors quoi? Franchement, c'est quoi cette idée de créer plusieurs mots désignant la même chose??

- Oui, je dois bien le reconnaître, οφθαλμος ophtalmos, c'est un cas bien particulier, que l'on peut par ailleurs rapprocher du vieux slavon глаз ("glaz").

Tous deux signifient bien "œil", et tous deux sont semble-t-il, des créations (relativement) bien plus récentes, n'ayant pas une origine proto-indo-européenne.
Rien n'est vraiment sûr, mais on suppose que la racine *okʷ- pouvait également signifier "les yeux de dieu" dans un contexte sacré…

Et que par voie de conséquence, un tabou ait fini par s'imposer, interdisant l'emploi du mot pour désigner les yeux humains.

Et donc, plusieurs langues auraient alors créé un nouveau mot signifiant spéciquement "œil d'homme".
Il semblerait également que c'est pour cette raison que la racine *okʷ-, bien que répandue dans toute une série de langues indo-européennes, ait finalement disparu de plein d'autres.

Nous avions déjà vu un tabou portant sur l'ours: replongez-vous dans Björn et Ursula, même combat!


Ceci dit, il nous reste encore une forme de la racine proto-indo-européenne *okʷ- sur le feu…
Sa forme au degré zéro: *əkʷ-.

Sa particularité est qu'on ne la retrouve que dans des composés.

Vous rappelez-vous du mot "atroce", que nous avions vu dans feu à volonté?

Atroce nous arrive du latin ātrox, effrayant, et provient de la combinaison de deux racines proto-indo-européennes:
*āter- (le noir - de la suie) et əkʷ-.
On peut interpréter le sens de cette association comme "d'apparence, d'aspect noir"

Même construction pour féroce:

La racine proto-indo-européenne *ghwer- signifiait "bête sauvage".
*ghwero-əkʷ- est devenu en latin ferox (ferus: sauvage + ox): "d'aspect sauvage"

Dans ces deux cas, le suffixe latin -ox serait le primitif du diminutif oculus.


Aaaah. Là-dessus, je crois qu'on a  - enfin! - fait le tour de *okʷ-

Impressionnante, non, cette racine?



Bon dimanche, et bonne semaine à toutes et tous!



Frédéric

article suivant: histoire vraie

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...