dimanche 5 mai 2013

enfin serein, avec cet élixir contre le phylloxera...




Bonjour à toutes et tous!


Dimanche dernier - Aux Canaries, par cette canicule? Quel cynisme, gros canaillou! -, nous avions parlé du chien, et avions mentionné l'étoile alpha de la constellation du Grand Chien: Sirius.


Comme dans les journaux lus par Harry Potter:
les images prennent vie...
Voici le Grand Chien. Sirius correspond à son collier

C't'un drôle de nom, hein, "Sirius"…
Ca donne envie de creuser, d'en savoir un peu plus...


Alors voilà, en ce premier dimanche du joli moi de mai, un sujet sur Sirius!


Et d'ailleurs, dans Harry Potter,
Sirius Black est capable de se
transformer en ...
grand chien noir!

Bon, Sirius, je ne vous l'apprendrai pas, provient du latin… Sirius! En fait, Sīrius.

Et le latin Sīrius s'est calqué sur le grec ancien Σείριος (Seírios).

Seírios peut se traduire par "ardent", "qui roussit".  Ou encore "torride", "qui brûle"…

Ce qui correspond très bien à l'idée que s'en faisaient les anciens, pour qui l'étoile était plutôt - voire franchement! - destructrice, porteuse de la canicule, de sécheresse. Sirius la petite chienne: Canicula.


Ce bon Pline l'ancien nous en disait, dans son Histoire naturelle, livre II (de 37!):
"Quant à la Canicule, qui ignore que, se levant, elle allume l'ardeur du soleil? Les effets de cet astre sont les plus puissants sur la terre: les mers bouillonnent à son lever, les vins fermentent dans les celliers, les eaux stagnantes s'agitent. Les Égyptiens donnent le nom d'oryx à un animal qui, disent-ils, se tient en face de cette étoile à son lever, fixe ses regards sur elle, et l'adore, pour ainsi dire, en éternuant. Les chiens aussi sont plus exposés à la rage durant tout cet intervalle de temps; cela ne fait aucun doute."
Pline l'Ancien...

...et sa Naturalis Historia


Oryx


Et puis, n'oublions pas, Sirius, c'est aussi le nom du chalutier à bord duquel le capitaine Haddock part à la recherche du trésor de Rackham le Rouge! Le chalutier appartient au capitaine Chester, rencontré en Islande, dans L'Étoile mystérieuse...

Tintin et le Sirius
Wikipedia nous raconte encore que le Sirius du Capitaine Chester est inspiré d'un chalutier armé à Ostende, le O.88 John. Ce chalutier, construit en 1938 par le chantier naval "Boel et fils" à Temse (Tamise), appartenait à la "compagnie des pêcheries à vapeur".

Le Sirius, le vrai! Le O-88 John.


A partir d'ici, deux hypothèses en présence; à vous de choisir!

Première option:

Seírios provient de la ...
racine proto-indo-européenne...

*saus-: sec!

Qui nous a également donné le hareng saur! Au sens de desséché, le hareng.
En wallon, on l'appelle sorèt.

J'ADORE le hareng saur!!!!

Saur nous vient de l'ancien français sor: rouge-brun, ou jaune-brun, lui-même dérivé du francique *saur: sec, reçu du proto-indo-européen *saus- par l'intermédiaire du germanique *sauza.

Curieux, non, que sor ait désigné une couleur?
Selon Littré, sor / saur indique toujours une couleur jaune qui tire sur le brun; ce terme ne s'utilise habituellement que pour ce type de hareng dont la peau, initialement d'un bleu profond, se dore sous l'effet du fumage (...).

Une forme suffixée de la racine, *saus-t-, a donné le grec austēros: rude, sévère, austère... dont nous avons évidemment tiré austère.


Et maintenant, la...
deuxième option, à qui va ma préférence, malgré mon goût prononcé pour le sorèt...:

Seírios est apparenté au grec ancien ξηρός, ksērossec.

Et, forcément, ksēros nous arrive tout droit d'une…

… racine proto-indo-européenne:

*ksero-

Sens véhiculé?

idem… "sec".


Vous prenez la racine, vous l'étirez quelque peu en rallongeant le e en ē - pour donc obtenir *ksēro-, et après avoir patienté quelques siècles, vous obtenez le grec ancien ξηρός, ksēros.


Nous devons à *ksero-, via *ksēro- et ξηρός ksēros quelques dérivés peu ou bien connus:

  • La xérodermie est un terme médical utilisé en dermatologie, qui décrit une pathologie de la peau se caractérisant par une sécheresse excessive.
  • La xérographie - dont Xerox a ... copié le nom, qui est un procédé d'impression à sec.
  • "Xérophile" se dit de végétaux vivant dans des milieux très pauvres en eau.
  • La xérophyte est quant à elle une plante adaptée aux milieux... secs.

Xerox

Et puis, il y a plein de mots médicaux plus déprimants les uns que les autres commençant par xéro- dont je vous ferai grâce…

Il y a aussi...
Le phylloxera (ou phylloxéra), cette abominable maladie qui, littéralement, dessèche les feuilles de la vigne; mot composé de phyllo- (du grec ancien φύλλον, phýllon: "feuille"), et de ξερός, xerós.

Ce mot en latin scientifique est très récent, datant de la seconde moitié du XIXème siècle; il fut créé par le botaniste français Jules Émile Planchon, qui parlait précisément de Phylloxera vastatrix.

Jules Emile Planchon


Là où je vais peut-être vous surprendre, c'est juste là, maintenant:

Elixir!

Le mot Elixir

- Ben i' vient d'l'arabe évidemment, tout le monde sait ça! Comme Alchimie, Alhambra, alezan, Alcantara
- Ah bonjour! Euh oui, c'est exact, mais enfin, pas exactement.

Elixir, qui désigne la fameuse Pierre philosophale, le but ultime de la recherche alchimique, provient du latin elixir, emprunté à l’arabe ibérique médiéval إكسير (al-) ’iksīr: "pierre philosophale".

Certes.

Mais l'arabe (al-) ’iksīr vient lui-même de la juxtaposition de l’article défini arabe ال, āl ("le, la") avec le grec ancien…  ξηρίον, xêríon, qui désignait de la poudre siccative à mettre sur les blessures, dérivé évident et direct de… ξηρός, xêrós: "sec".

Dans Elixir, il n'y a que le El qui est d'origine arabe!

Eh oui!

Johann Kunckel,
Laboratorium Chymicum, Leipzig, 1716,
ou Comment réussir sa couverture.
Curieux, le bouquin ne s'est jamais vendu


- Tiens, et comment est-on passé - me direz vous - avec élixir, d'une pierre - sèche - à quelque chose de liquide?
Bah, parce que l'élixir, c'est le principe le plus pur que l'on peut extraire d'un corps, d'une substance. C'est en ce sens qu'il peut s'appliquer aussi bien à un sirop, à une décoction...


Enfin, on suppose que c'est sur une variante suffixée de la racine *ksero-: *kseres-no- que s'est souché le latin serēnus, dont nous avons tiré "serein".

A l'origine, le mot signifiait "sans nuages". Il s'appliquait donc au ciel.
Plus tard, par extension, il a fini par signifier "calme", "paisible".


Eh bien, c'est un dimanche serein, sous un ciel sans nuages, que je vous souhaite!


Ciel sans nuages




Bon dimanche, bonne semaine à toutes et tous, et…


A dimanche prochain!





Frédéric

Enregistrer un commentaire
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...